Rencontre avec un auteur : Burundi 1972, massacre des Tutsis dans le sud

Echanger avec des auteurs, débattre, comprendre… C’est l’objectif de la série de conférences que les éditions Iwacu lancent à partir de ce dimanche 18 octobre.

Ce dimanche 18 octobre, rencontre avec Novat Nintunze, auteur de « Burundi 1972, massacre des Tutsis dans le sud », publié aux Editions Iwacu.

Novat Nintunze est né en 1958 à Vugizo, dans la province actuelle de Makamba et vit aux Etats-Unis d’Amérique, sa seconde patrie. Lors des massacres des Tutsis dans le sud du pays en avril-mai 1972, il perd son père et plusieurs proches. Il a écrit ses souvenirs et recueilli les récits des survivants de ces massacres qui ont broyé sa jeunesse. Malgré ce drame qui l’a fortement maqué, Novat Nitunze prône la réconciliation, mais sans occulter la vérité sur ce passé.Savoir ce qui s’est passé pour ne pas le revivre. Tel est le message essentiel de son témoignage. Novat Nintunze est détenteur d’un doctorat en Génie électronique et Informatique de la Washington State University. Depuis plus de 23 ans, il est actif dans la recherche et le développement de composants électroniques pour microprocesseurs. Il a notamment travaillé sur plusieurs générations de microprocesseurs.

L’auteur aura en face de lui :

Aloys Batungwanayo, journaliste depuis 2002, il a été chef des programmes et directeur de la radio isanganiro. Il est activiste des droits des victimes. Il est également chercheur sur la justice transitionnelle et l’histoire des conflits dans les grands africains. Il fait une thèse à l’université de Lausane en Suisse sur l’impact des mémoires blessées dans la société burundaise. Il est aussi Commissaire à la CVR depuis fin 2018.

Fabrice NDIHOKUBWAYO. Détenteur d’un diplôme de Master en Sociologie (Université Jean Monnet, Saint Etienne en France), M. Ndihokubwayo est chercheur au Musée d’Art et d’Industrie de Saint Etienne et Institut de Recherche Scientifique pour le Développement (IRSD) de l’Université Espoir d’Afrique à Bujumbura. Il travaille sur « l’analyse des discours ».

Egide Nikiza
, diplômé en sociologie, Egide Nikiza est journaliste à Iwacu où il est chef du service web. Il est actuellement en formation en science politique à l’Université Paris 1, Panthéon Sorbonne (France)

La conférence virtuelle (Zoom) sera modérée par Antoine Kaburahe, journaliste, fondateur du Groupe de Presse Iwacu, écrivain et éditeur. Comme de nombreux responsables de médias, depuis 2015, il est contraint de vivre hors de son pays. De son exil, il s’attache à écrire et à éditer des témoignages importants sur l’histoire récente du Burundi.

Date : dimanche 18 octobre, de 18 h-19 h 30 (Heure de Bruxelles)

La conférence sera accessible uniquement aux personnes inscrites et les places sont limitées.

Vous pouvez commander le livre directement sur Amazon ou en envoyant un mail à contact@editions-iwacu.com